Suivez l'utilisation de vos formulaires grâce aux variables personnalisées

mardi 27 avril 2010 | 8:57 AM

Avez-vous déjà acheté quelque chose sur Internet ? Avez-vous déjà fait une demande de documentation, de devis, ou de cotation quelconque ? Vous êtes vous déjà inscrit à un réseau social, ou tout autre site sur lequel vous auriez vocation à revenir ?

Toutes ces actions ont un point commun : le formulaire y est le passage obligatoire pour le visiteur. Or, s’il y a une chose que le visiteur déteste faire, c’est bien de remplir des formulaires. C’est long (parfois jusqu’à cinq pages !), fastidieux et répétitif (Nom, Prénom, Adresse, Email – euuuuh, je mets lequel déjà – Téléphone, etc.).

Les informations saisies dans les formulaires sont critiques parce qu’elles sont dures à obtenir, et qu’elles donnent des ren
seignements très précis sur le type de visiteur qui viennent sur un site. Or, et cela ne vous a pas échappé, il n’existe pas de fonctionnalité « clé en main » pour suivre l’utilisation des formulaires dans Google Analytics. Il va donc falloir, une nouvelle fois, utiliser la flexibilité incroyable de ce fabuleux outil pour non seulement répondre à notre besoin, mais qui plus est aller plus loin et obtenir des informations que nous n’imaginions pas disponibles, même dans nos rêves les plus fous.

Une solution possible : les variables personnalisées

Comme souvent avec les nouvelles technologies, et les outils de Web Analytics n’échappent pas à la règle, il existe plusieurs manières d’atteindre un objectif, de réaliser une action. Vous pourriez choisir de suivre l’utilisation des formulaires en créant des pages virtuelles, ou même en détournant les rapports E-commerce. Aujourd’hui, cependant, nous allons nous intéresser à une fonctionnalité encore récente de Google Analytics, et donc peu connue du grand public : les variables personnalisées (com
ment ça vous avez oublié ce que sont les variables personnalisées ?! Relisez donc l’article posté la semaine dernière !).

Le choix des variables personnalisées s’impose pour deux raisons :

1. Elles sont très flexibles.
2. Elles sont réutilisables dans le
s segments avancés et les rapports personnalisés, et permettent donc de segmenter les utilisateurs.

Nous allons donc récupérer les données les plus importantes saisies dans le formulaire. Tout ce qui relève du sociodémographique, notamment, s’avère très intéressant, lorsque vous souhaiterez comparer le comportement des hommes à celui des femmes sur votre site, par exemple. Nous reviendrons plus en détail sur l’utilisation des rapports en fin d’article.
Par contre, n’oubliez pas un détail qui a son importance : les conditions d’utilisation de Google Analytics vous interdisent de collecter des informations personnelles (Nom, Numéro de carte bancaire, adresse email, etc.).

Prenons un exemple concret : je possède un site Web d’actualité, appelé www.lactucestvraimentgenial.com. Je propose à mes visiteurs de recevoir une newsletter hebdomadaire compilant les meilleurs articles de la semaine. Pour recevoir la newsletter, il faut créer un compte sur mon
site. Et pour créer ce compte je demande à mes visiteurs de me fournir gentiment quelques informations personnelles, telles que leur âge, leur sexe, ou leur ville de résidence.

Mise en place de la solution en trois étapes


Etape 1 : la conception

Avant que de foncer tête baissée, il est nécessaire de faire des choix. Des questions telles que « Que souhaité-je mesurer ? » (je ne sais pas pour vous, mais moi quand je me pose des questions, j’aime bien utiliser un style excessivement châtié) ou « Comment vais-je utiliser les données récoltées, et dans quel but ? » sont essentielles. Il faut ensuite faire coïncider ces choix avec les possibilités offertes par les variables personnalisées, dont les avantages et limites sont expliquées dans l’article posté la semaine dernière.
Restons sur l’exemple de www.lactucestvraimentgenial.com, et répondons aux questions précédemment énoncée
s. Je souhaite dans un premier temps savoir à qui j’envoie ces newsletters (plutôt des hommes ? des femmes ? quelle moyenne d’âge ?) afin d’adapter le fond ou la forme de mes newsletters à mon lectorat. Dans un deuxième temps, je pourrai utiliser ces informations dans des segments avancés afin d’observer la navigation des un(e)s et des autres pour voir si il y a des différences, et si j’en déduis des choses intéressantes dans le cadre de l’amélioration perpétuelle de mon site, que ce soit au niveau de la présentation ou du contenu.
Je vais donc choisir de récupérer les informations d’âge et de sexe, et de les transformer en variables personnalisées appliquées au visiteur.

Etape 2 : la création du code


Je vais utiliser l’attribut onClick p
our y insérer ma variable personnalisée. Ce sera une variable de champ d’application 1 (visiteur), dont le nom sera Sexe, et la valeur soit Masculin soit Féminin. Si c’est la première variable sur mon site, je lui donnerai la position 1, sinon j’incrémenterai jusqu’à la première posistion disponible Ici, nous avions déjà des variables personnalisées, aussi nous choisirons la position 4.

Donc voici à quoi ressemblerait le code à inclure dans l’attribut onClick du bouton radio Homme :
pageTracker._setCustomVar(4, 'Sexe', 'Masculin', 1);
Il ne me reste plus qu’à faire la même chose pour le bouton Femme, et à inclure tout cela dans mon code d’origine.

Etape 3 : la mise en place du code


Mon formulaire sur www.lac
tucestvraimentgenial.com fonctionne avec des boutons radios. Par exemple, le visiteur précise son sexe en cliquant soit sur le bouton Homme, soit sur le bouton Femme. Voici un exemple du code original de cette partie de mon formulaire :



Et voici ce à quoi il ressemble aprè
s ajout de l’attribut onClick et des variables personnalisées (en gras) :






Petit détail qui a son importance :
veillez bien à placer le code de suivi de Google Analytics avant votre formulaire pour assurer la fiabilité de l’implémentation.

Résultats et analyses possibles


Le premier rapport dans lequel nous allons voir les variables personnalisées est le rapport intitulé… Variables personnalisées ! Il est situé dans la section Visiteurs.

Il liste dans un premier temps les noms des variables (Sexe, par exemple). Un clic sur ce nom permet d’afficher les valeurs de ces variables, comme dans la figure suivante :




D’ores et déjà, vous voyez que les onglets habituels de Google Analytics (Ensemble d’objectifs, E-commerce) sont présents. Ce qui veut dire que dès ce rapport vous avez une segmentation de vos visiteurs par rapport à des indicateurs clés.
Mais il est possible d’aller plus loin et d’utiliser les données récoltées avec deux autres fonctionnalités de Google Analytics :

1. Les segments avancés
Lorsque vous créer un segment avancé, vous pouvez utiliser deux données des variables personnalisées récoltées : les clés (qui correspondent au nom de la variable, pas à sa position !) et les valeurs.
Attention, il convient de se souvenir de la position de la variable pour bien les retrouver. (dans notre exemple, la variable avait la position 4).
Si nous voulons faire un segment avancé pour ne voir que la navigation des hommes dans Google Analytics, nous procèderons donc comme suit :




N’oubliez pas de donner un nom explicite à votre segment (pour vous rappeler dans une semaine à quoi il sert sans avoir à rentrer dans sa structure), le tester avant de le sauvegarder, et éventuellement de le partager avec les personnes intéressées.

2. Les rapports personnalisés
Là aussi, vous trouverez dans les dimensions les clés et les valeurs des variables, que vous pourrez placer dans vos rapports soit pour créer des rapports inédits, comme par exemple les variables personnalisées observées par rapport au temps passé sur le site (voir figure ci-dessous), soit pour alléger des rapports dans lesquelles elles sont déjà présentes, afin d’avoir uniquement les données pertinentes.





Vous l’avez compris, cette manière d’opérer est à la fois simple d’implémentation et extrêmement puissante en termes de possibilités d’analyse.

A vous de jouer à présent !

Posté par Serge Descombes, co-fondateur de Wasabi Analytics